Bassem Loukil

Bassem Loukil

Chef d’entreprise Tunisien de 53 ans, il est Président Directeur Général du Groupe Loukil.

Titulaire d’un Doctorat en « Industrial Management» qui vient compléter un Bachelor en informatique et un MBA en finance, Bassem Loukil a suivi ses études universitaires aux Etats Unis à la Georgia State
University qu’il a intégré en 1984.

Avant de rentrer en Tunisie, il décide d’avoir une expérience de l’autre côté de l’Atlantique, et intègre ainsi le géant Américain : Coca Cola Company. Membre de l’équipe en charge du développement dans les pays d’Amérique Latine, il visita toute la région, maitrisant les économies et modes de consommation de ces états.

En 1992, il décide de rentrer en Tunisie et d’intégrer le groupe familial, fondé par son père en 1976, avec comme objectif de le développer c’est-à- dire le diversifier, à partir de son socle fondé autour de l’agriculture et des machines agricoles, pour l’élargir à la distribution automobile, les TIC, l’industrie et le commerce international.

L’étendre aussi au-delà des frontières pour l’installer dans les autres pays du Maghreb et en Afrique subsaharienne lui ouvrant sans cesse de nouvelles perspectives, ce qu’il a réussi à faire notamment sur deux pays : la Lybie (de 1993 à ce jour) et l’Irak (programme pétrole contre nourriture des Nations Unies de 1993 à 2003).

Il occupe alors différentes fonctions au sein du groupe, dont la direction de développement : il introduit les activités informatiques et télécoms (en partenariat avec Samsung, Acer, Alcatel) mais aussi les activités automobiles (Mazda en 1993 et Citroën en 2006).

Depuis 1998, il dirige le groupe Loukil en qualité de Directeur Général. Parmi ses réalisations : la création du plus grand réseau de vente de téléphonie mobile Fono, l’acquisition de GIF Filter, leader Tunisien des filtres, l’acquisition des AMS, leader Tunisien dans le domaine de la robinetterie, ainsi que l’obtention de la carte de distribution de Mazda, Renault Trucks et Citroën, acquise en 2006 avec une part de marché de %1.3 et qu’il a réussi à placer sur la première marche du podium du marché automobile Tunisien avec %12.8 de part de marché en 2014. Ainsi, la Tunisie, est devenue le seul pays au monde où Citroën est classée première des ventes (et cela pour la 3 ème année consécutive).

Le groupe Loukil est composé aujourd’hui de 35 filiales employant plus de 4500 personnes dans différents secteurs : l’industrie, l’automobile, l’agro-industrie, le BTP, le commerce et les services, les TIC et la promotion immobilière.

Outre ses activités professionnelles au niveau de son groupe, Bassem Loukil participe énergiquement au développement de son pays à travers plusieurs organismes et associations caritatives.

Grâce à son expérience chez Coca Cola, il devient le directeur exécutif de l’US Tunisian Business Council, présidé par Coca-Cola en 1989.

En 1991, avec un groupe d’hommes d’affaires à ses côtés, Bassem Loukil participe à la création de The Tunisian American Chamber Of Commerce, dont il devient, outre membre fondateur, trésorier et cela pendant 4 ans.

De 1993 à 1997, il est membre du bureau exécutif de l’Institut Arabe des Chefs d’Entreprise, un Think Tank qui a pour vocation de répondre aux besoins des chefs d’entreprises.

De 1995 à 1999, il est membre du bureau exécutif de la Chambre Tuniso-Italienne du commerce et de l’industrie.

Depuis 2015, il est Président de « Tunisia Africa Business Council », une Organisation Non Gouvernementale, dont le but est de mettre l’Afrique au coeur des préoccupations du gouvernement tunisien ainsi que des opérateurs économiques et mener un travail de rapprochement entre la Tunisie et son continent. Cette présidence s’est matérialisée par l’instauration de plusieurs évènements annuels réunissant des décideurs (présidents, ministres, secrétaires d’états, directeurs généraux, etc…) venus de tout le continent autour de sujets cruciaux pour l’Afrique : l’éducation (Tunisian African Empowerment Forum), le financement (Financing Investment and Trade in Africa), et la santé (Sfax pôle de santé).

Mis à part le coté économique, Bassem Loukil s’investit dans les oeuvres caritatives, il est notamment Président de l’association Diar El Amel. Cette dernière recueille les bébés abandonnés et sans soutien en leur offrant un cadre familial, au niveau d’une unité de vie qui regroupe aujourd’hui plus de 19 enfants (plus de 480 bébés depuis la création de l’association).

Bassem Loukil est Président aussi de la Fondation Amana, qui finance plusieurs projets d’aides à des personnes dans le besoin dans différents domaines, notamment l’éducation des enfants (Restauration d’écoles défavorisées, fournitures scolaires, bourses pour les projets innovants dans le cadre de Movility,colonies de vacances, etc..) ainsi que dans la culture (partenariat avec le Musée Louvres/Bardo, atelier de peinture pour les malades de l’association AGIM).

Bassem Loukil est également président de l’Alliance Française Tunisie, qui fait partie de la plus grande ONG culturelle au monde, dont l’objectif est la promotion de la francophonie à travers la planète. L’AF Tunis (première Alliance Française en Tunisie) propose des cours de Français de tous niveaux et pour tous publics, ainsi qu’une médiathèque contenant plus de 3000 ouvrages et 500 ouvrages numériques. L’Alliance Française organise également des activités culturelles (concerts, pièces de théâtres, projection de films, etc….)

Proche de ses origines, Bassem Loukil a été à plusieurs reprises président du Comité de Soutien du Club Sportif Sfaxien, qui a remporté des titres nationaux et Africains pendant sa présidence.