Loukil: Les montants des accords Tunisio-Français ne sont pas énormes (Vidéos)

Bassem Loukil

Midi Show a reçu ce jeudi 1er février Bassem Loukil, le président de Tunisia-Africa Business Council (TABC) pour parler du Forum d’Investissement et du Commerce « Financing Investment & trade In Africa », qui se déroulera les 6 et 7 février.

Bassem Loukil a estimé que les montants des accords signés entre la Tunisie et la France, hier et aujourd’hui à l’occasion de la visite d’Etat du président Emmanuel Macron, ne sont pas énormes et bénéficient spécialement aux startups.

L’homme d’affaires a également noté que la France a exprimé son intention de soutenir la Tunisie financièrement afin de relever l’économie mais qu’en contre partie, le pays doit tenir ses engagements.

« La France attend des investissements des Tunisiens afin que d’autres étrangers suivent, a-t-il noté.
Il a également ajouté que les entreprises Françaises visent de nouveaux marchés afin de réaliser plus de croissance, en particulier la Libye.

Pour Bassem Loukil, la France veut faire son retour en Tunisie pour que le pays soit une ouverture vers le continent Africain.

D’autre part, Bassem Loukil a assuré que le plus grand frein des Européens pour investir en Tunisie est le changement des lois, notamment celles des finances et du change.

Concernant le Forum de l’investissement et du commerce en Afrique, Loukil a souligné que la Tunisie peut répondre aux marchés africains, de part les compétences et la bonne réputation relative aux services et aux produits.

En revanche, il a indiqué que les lignes maritimes sont un obstacle pour ces marchés, en plus d’un problème majeur dans le financement des exportateurs tunisiens des marchés africains.

Pour Bassem Loukil, cet obstacle nécessite l’organisation d’un Forum similaire afin de discuter des solutions et des alternatives.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *