UADH

photo_3 (2)

UADH : LE GROUPE RESTE PRUDENT SUR SES PRÉVISIONS ET MAINTIENT LES OBJECTIFS DU BP D’INTRODUCTION

Lors de l’Assemblée Générale Ordinaire du groupe UADH, le premier dirigeant, Bassem Loukil, a relaté les réalisations de 2015. Ainsi les revenus se sont considérablement améliorés par rapport à l’année 2014 tant par l’intégration des revenus des sociétés LVI et Trucks Gros que la croissance des sociétés déjà intégrées au groupe UADH depuis 2014, particulièrement les revenus provenant des sociétés Aures Auto et Economic Auto qui se sont accrus respectivement de 18% et 22%. Les revenus consolidés sont passés de 143,897 à 368,503 MDT, soit une croissance de 100%. Toutefois, l’absence d’une situation pro forma qui neutralise l’effet du changement de périmètre ne permet pas d’estimer la croissance organique du groupe.
UADH est en train tirer profit de la forte évolution des ventes de véhicules de la marque phare du groupe, Citroën, qui a maintenu son statut de leader pour deux années successives avec 6731 véhicules immatriculés (utilitaires et particuliers confondus) soit 12,42% de part de marché et +18,71% par rapport à l’année dernière. La marque Mazda a clôturé l’année avec 1776 unités, soit une évolution de 22,65%. Dans les véhicules de 16 T et plus, Renault trucks a su maintenir une part de marché de 21%.
A fin 2015, le groupe UADH a gagné 2,4 points de part de marché sur le secteur de la distribution de véhicules légers, soit une croissance de 18% et a pu, en conséquence, surperformer le marché dont l’évolution par rapport à 2014 était seulement de 1,57% (de 53362 première immatriculations à 54 203). En termes de premières immatriculations des véhicules légers, le groupe UADH a vendu en 2015 8570 véhicules contre 7118 en 2014, soit une augmentation de 1389 véhicules.
Ces performances ont boosté l’EBITDA à 42,129 MDT, l’EBIT à 34,781 MDT et le résultat net à 14,834 MDT. Le groupe affiche un ROE de 15,56% et un ratio d’endettement en nette amélioration à 1,3 contre 2,2 en 2014, même s’il demeure supérieur à la norme. Le fait marquant en 2015 reste la poursuite des opérations de financement intra et inter-groupe en faveur des entreprises du groupe Loukil qui commence à peser dans l’actif de l’UADH, ce qui démontre que la restructuration du groupe Loukil et les différents sous-groupes n’est pas encore finie. UADH a tout intérêt à réduire ses opérations de prêts et concentrer ses ressources financières sur son métier de base. Les effets escomptés non échus totalisent prés de 22 MDT occasionnant des frais financiers assez lourds.
Côté perspectives, le management appuyé par le Commissaire aux Comptes, a reconduit les objectifs du Business Plan de l’introduction soit 18,289 MDT en 2016 et 21,750 MDT en 2017, tout en affirmant que les performances réalisées jusqu’au 31 mars 2016 qui dépassent les objectifs budgétés, permettent d’entrevoir une bonne année 2016.
L’AGO a décidé la distribution d’un dividende de 65 millimes à partir du 22 juillet, le management a alors rappelé que la distribution de dividendes au titre de 2015 n’était pas prévue et s’est voulue symbolique, promettant un dividende bien plus important l’année prochaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *